Journal de Donaware

View previous topic View next topic Go down

Journal de Donaware

Post  Donaware on Tue 23 Nov - 5:11

Bon, c'est un essai, mais si ça peut m'éviter d'écrire de la SF dans la vie, ma blonde serait bien heureuse. L'éveil est la reprise de la présentation faite dans la section recrutement.

N'hésitez pas à commenter.

***

L'éveil
J'ai toutes les difficultés du monde à me souvenir de qui je suis. Je me rappelle m'être réfugié dans cette grotte pour éviter la tempête de sable, mais rien de plus. Mes membres sont tendus, ma bouche a été asséchée par tout le sable que j'ai avalé. Je dois me souvenir. Je dois me retrouver.
Alors que je sors de la grotte dans laquelle je me suis réfugié, je me souviens soudainement du visage de ma mère, une femme d'une bonté et d'une intelligence particulière qui, malgré son aspect gringalet, m'a enseigné le maniement des armes légères. "Dans ce monde, chéri, tu auras à combattre pour ta survie."
Le soleil m'éblouit par sa force et fait monter en moi le souvenir d'une lampe en cuivre que mon père déposait sur l'établi chaque fois qu'il s'y installait. Je me revois, travaillant coude à coude avec lui à l'établi familial, des livres de science et de mécanique empilés dans tous les coins.
Maintenant, je me remémore aussi mon frère, un brutal homme, grand et fort, qui me disait continuellement qu'être le deuxième en tout, c'était être rien du tout.
Puis, enfin, ma soeur m'apparaît, petite dame parmi les fleurs des sables, qui me rappelle de ne jamais oublié que, même avec des attributs moyens, tout le monde peut réussir. "Il te suffit d'être une bonne personne. Tu en attireras d'autres."
C'est avec ces quelques mots en tête que je grimpe sur le rocher qui m'a abrité durant la nuit. En haut, je rencontre un vieillard qui me parle d'un regroupement d'avocats qui cherchent de jeunes gens comme moi.

Si ce n'était que de cette rencontre, j'aurais passé son chemin, mais une chose attire mon attention. Le vieil homme, alors qu'il s'éloigne, se retourne vers moi et ajoute : "Ce sont de bonnes personnes, tu verras."

Jour 1
Au loin, il y a la silhouette d'une ville - ou d'un village, comment dire à cette distance ? En marchant vers cette tache brune, je ramasse d'instinct quelques trucs. Un peu de bois, des plantes étranges et des pierres tranchantes. Qui sait ? Ça peut être utile.

Pour ce que j'en ai compris, le village que je viens d'atteindre se nomme Shady Sands. Il appartient à un regroupement nommé NCR qui semble avoir rendu sécuritaire ce drôle d'endroit. L'entrée du village est bondée d'inconnu qui cherchent à gagner leur vie. Je croise également deux ou trois marchand qui me font réaliser à quel point je n'ai pas une capsule.
Un peu plus loin, il y a une zone résidentielle fortement protégée. Je ne sais pas pourquoi, mais je sens que ce genre d'endroit n'est pas pour moi.
Soudain, le vent tourne, une odeur lourde, celle du bétail et de ses excréments, envahit mon nez. Un souvenir d'enfance remonte en moi et je me vois à nouveau adolescent, alors que je profitais de la vie avec la voisine dans la tente du marchand de brahamines. Le bétail, je sais faire. Peut-être qu'on cherche un coup de main dans ce coin-là !

J'ai passé la journée dans les enclos à ramasser de la bouse. Une journée chaude et collante, presque autant que la merde des brahamines. Plusieurs jeunes de mon âge sont venus, mais ils se sont vite aperçu, après trois ou quatre pelletées, que ce n'est pas tout le monde qui peut travailler comme ça. Le marchand m'a grassement payé. J'ai de quoi me procurer une arme et, peut-être, une armure. Pour ça, il faudrait qu'il y ait quelque chose de disponible dans le village. On dirait qu'à part des armes (dont beaucoupsans munitions), les marchands de Shady Sands aient peu à offrir.
Je me suis conçu une hachette rudimentaire question d'aller couper du bois demain. Pour l'instant, j'ai trouvé un coin tranquille et je me repose un peu avant de reprendre la route.
Pour m'endormir, je pense à ces hommes d'honneur dont le vieillard m'a parlé. Je dois être prêt quand je les rencontrerai. Demain, je me remets en forme et je m'exerce l'esprit et le corps. Je m'endors en pensant aux seuls mots de ma mère dont je me souvienne pour l'instant...

"Dans ce monde, chéri, tu auras à combattre pour ta survie."

***
avatar
Donaware

Messages : 11
Date d'inscription : 2010-11-18
Localisation : Québec

Back to top Go down

Re: Journal de Donaware

Post  Cryofluid on Tue 23 Nov - 9:14

Que du bonheur à lire! cheers

Continue surtout!

Critique:

Les souvenirs du personnage concernant sa mère sont un peu trop "fleur bleue" à mon goût=> peut-être que tu pourrais les tempérer par un fait dramatique ou une frustration (pas d'enfance heureuse dans un monde dévasté).
avatar
Cryofluid
Liquo plasma
Liquo plasma

Messages : 2125
Date d'inscription : 2009-09-22
Localisation : Entre la chaise et le clavier !!

Back to top Go down

Re: Journal de Donaware

Post  Donaware on Tue 23 Nov - 20:57

Son passé n'est pas fleur bleu , c'est simplement qu'il ne s'en souvient pas encore!
avatar
Donaware

Messages : 11
Date d'inscription : 2010-11-18
Localisation : Québec

Back to top Go down

Re: Journal de Donaware

Post  Sponsored content


Sponsored content


Back to top Go down

View previous topic View next topic Back to top


 
Permissions in this forum:
You cannot reply to topics in this forum